Le rêve de l’Aconit

Il y a parfois des synchronicités amusantes.

Cette nuit, j’ai rêvé que je me retrouvais en Finlande, avec un vieux same (Perceval power !) qui m’emmenait faire un voyage à dos de rennes. Une fois descendue du renne, il y avait plein d’aconit partout. J’étais littéralement fascinée, me demandait si cette plante poussait réellement dans cette partie du monde, et je les approchais pour les photographier, avant de me rendre compte qu’au pied de celle que je regardais, il y avait un curieux petit animal, qui ressemblait vaguement à un dragon miniature. Un animal comme je ne pense pas qu’il en existe en Matérialité. Il me regardais, les yeux mi-clos, et je lui demandais si j’avais le droit de le photographier. Il acquiesçait et me faisait comprendre que je pouvais prélever un peu d’aconit si je le souhaitais. Il m’y autorisait. Donc acte, cueillette de la main gauche et remerciements/échanges d’usage. En revanche, il se montrait très agressif envers la personne qui m’accompagnait -pas le vieux, quelqu’un d’autre-  et ne la laissait pas approcher.
Ensuite je testais la plante. je la tenais dans ma main gauche et j’étais complètement tripée. Il y avait à ce moment là beaucoup d’autres gens dans mon rêve, et tous disaient que j’étais folle de faire un truc pareil. Je ne comprenais pas pourquoi, et personne ne voulait me donner un morceau de tissu pour envelopper le végétal. Personne sauf une amie qui expliquait aux gens que « j’étais comme ça ».

En sortant de chez le médecin, j’ai pris un chemin différent pour rentrer, sans raison valable, et je me suis trouvée devant une sorte de « jardin-nature » destiné aux enfants, mais ouvert à tous. J’y suis entrée, par curiosité. Au fond du jardin, il y avait une section « le jardin de sorcières ». Et il y avait de l’aconit, bien cachée au centre de la section. J’en ai pris, avec les mêmes formules d’usage que dans mon rêve.

Je trouve ça marrant.

Par rapport au rêve, ce n’est pas la première fois que le duo plante/animal onirique se présente. J’ai rencontré plusieurs fois la belladone sous la forme d’une espèce de wombat violacé dans mes rêves avant de faire le lien et de comprendre pas mal de choses. La seule chose que je regrette, c’est de ne pas être en mesure de les dessiner, je devrais au moins essayer.