La peur de certaines Déités [en lien avec le Loki Project #17]

En lien avec le Loki Project parce que la réflexion diverge, mais à la base elle était reliée. 

Tomasz Alen Kopera

Loki est un dieu qui a tendance à faire peur. Odin aussi d’ailleurs. Il(s) n’est /ne sont pas le(s) seul(s), on entend souvent les mêmes noms revenir quand il est question de cette peur, de cette intimidation.
On assiste à une curieuse dichotomie : ceux qui font peur. Ceux qui ne font pas peur. Les personnes qui disent « cette déité me fait peur, parce que… » ou à l’inverse « cette déité ne me fait pas peur, parce que… ».

Je trouve ca curieux comme manière de penser. Tous les dieux sont terrifiants : ce sont des dieux. Ils sont infiniment plus puissants que nous ne le serons jamais. Ce que je trouve étrange, c’est cette reconnaissance de la possible peur dans certains cas, et pas dans d’autres, comme si une partie d’entre eux pouvaient être domestiqués, adoucis, au point qu’il soit envisageable de se dire « ceux là c’est bon, on sait à quoi s’attendre ».

Peu importe leurs fonctions, leurs noms, les visages que vous en percevez ou vos interactions avec elles. Peu importe l’intimité de vos relations, votre expérience, leur sexe, leur panthéon : elles peuvent se montrer terrifiantes, pas forcément au sens effrayantes, plutôt dans le sens anglais awe : une combinaison de surprise, de peur, de crainte, de respect et d’émerveillement. Je pense que c’est le meilleur mot qui existe, en tout cas je n’en ai pas trouvé d’autre qui convienne.

Nous plaquons sur leurs apparences supposées des avis préconçus, en fonction de ce qu’on entends sur elle, des mythes à leurs propos, de leurs fonctions, de leurs apparences aussi. Mais au niveau des expériences, quand il n’y a que l’énergie brute, et suivant la nature de l’expérience en question, on se rend compte que telle gentille déesse que la tendance générale tend à dépeindre disons sous les traits d’une banale ménagère cantonnée aux fonctions domestiques possède une énergie colossale, tout aussi capable de vous terrasser qu’une autre.

J’ai parfois l’impression qu’il y a toute une mythologie néopaïenne et contemporaine autour des dieux et des déesses : on se construit des réferentiels énergétiques : avec telle déité il faut faire attention. Celle là est parfaite pour tel et tel type de travaux. Ce faisant, on finit par rajouter des couches de perceptions préfabriquées sur des déités. Il est vrai que cela rend sans doute les travaux de groupes plus « facile », que les débutants voient le boulot nécessaire devenir moins tendu.

Mais au final, on rajoute une gaine de plastique sur le lien que l’on commence par tisser entre elles et nous. Parfois cela permet de rendre les choses plus faciles mais parfois on masque des problèmes qui surgiront inévitablement plus tard, peut-être plus violents, plus graves, plus remuants.

Par moment, en plus de cette « mythologie artificielle UPG-esque » j’ai l’impression qu’il y a en plus des distinctions implicites de déités « classes » et « des moins classes ». Je me demande pourquoi je n’entends que rarement parler de Frigg. Je me demande combien bosse avec la Cailleach. Je me demande pourquoi les gens semblent toujours ramasser les mêmes « dieux et déesses patronnes ». Et dans quelle mesure il y a un implicite sociale quant à la corrélation « une femme a une déesse patronne », « un homme a généralement un dieu patron ». Soyons clairs : je ne me souviens pas avoir entendu une personne sérieuse le dire. Je l’ai parfois lu il y a quelques années, mais venant de gens qui débutent, je considère que c’est une simplification « spatiale » de débutants. A mes débuts je considérais plus ou moins les choses sous cet angle là d’ailleurs. Je me suis échinée à me chercher « une déesse patronne », pour finalement avoir un revirement de situation plutôt comique. Si vous vous cherchez absolument une patronne, gardez en tête qu’elle peut avoir une paire de couilles. Je dis ca, je dis rien. (Ces questionnements sont davantage des modélisations de phénomènes observés qu’une collecte de faits exprimés par des personnes ou des entités sociales.)

Loki est un trickster lié au chaos. Un trickster. Imprévisible donc (merci Captain Obvious). Se demander dans quoi on va mettre les pieds est compréhensible, mais si l’éventuelle peur que vous ressentez est liée à cet aspect, gardez en tête que si vous devez vous ramassez une gamelle avec une déité, peu importe qu’elle symbolise l’amour, les tâches domestiques, la mort ou le chaos (cf. Khaos : Travailler avec des déités « sombres » : l’autoroute vers les emmerdes ?). Vous la mangerez la gamelle.

(Note : Ceci dit pour moi le contexte de travail est important : est-ce que c’est la déité qui se pointe ou vous qui allez la chercher ? )

5 réflexions sur “La peur de certaines Déités [en lien avec le Loki Project #17]

  1. Et on sait ce qui se passe lorsque une certaine fée n’est pas invitée au baptême de la Belle au Bois Dormant. Je ne pense pas que les dieux deviennent « malveillants » sans raison. Mais on préfère souvent se tourner vers des dieux qui vont agir comme des substituts parentaux, pour plein de raisons évidentes.

    • Désolée, j’ai mis un peu de temps pour te répondre.

      Je ne pense pas non plus que les dieux deviennent malveillants comme ca, hop. Je ne sais pas trop pourquoi ils débarquent dans la vie de certains, j’imagine qu’ils ont un intérêt, même si l’intérêt en question est une certaine distraction. XD
      Je me dit qu’on doit un peu être pour eux ce que Perceval est à Arthur dans Kaamelott ; on doit faire des trucs systématiquement débiles, mais toujours inattendus. ^^

      Pour ce qui est de considérer les dieux comme des parents, et de « vouloir consciemment se chercher des substituts parentaux », j’ai envie de dire que 1/ bonjour la compensation (méchamment j’ai parfois envie de dire « Qu’est-ce qu’il y a ? Papa / Maman ne t’a pas assez aimé ? Tu ne t’es pas assez senti valorisé(e) enfant ? ») Et comme si les parents n’étaient jamais abusifs… (les dieux peuvent-ils êtres abusifs ? Vous avez trois heures.)

      Après j’imagine qu’il y a une idée d’amour à donner (et à recevoir) mais bon, calquer un modèle de « relations parentales » (du côté des parents ou des enfants) sur des déités et y adjoindre cette idée d’amour inconditionnel, ca me parait foireux, va savoir pourquoi. (Mais bon, je suis une grumpy cat sur la question, les gens qui me disent « j’ai un enfant pour recevoir de l’amour inconditionnel » ou « comme ca j’ai quelqu’un à qui donner de l’amour », ca me paraît relever limite de la psychiatrie et de la compensation. Je trouve ca malsain etc. En même temps, là aussi, j’ai pas vraiment un avis « socialement acceptable » sur la question.)

  2. Si vous vous cherchez absolument une patronne, gardez en tête qu’elle peut avoir une paire de couilles

    ROFL, mais oui, absolument! Quelqu’un m’a demandé, « mais où est donc ta déesse patronne, la présence qui personnifie les aspects du féminin, et de la mère pour toi? », et moi, il me faisait rire comme un idiot… hors du fait que pas tout le monde a besoin d’une personnification comme ca, j’ai trouvé la question assez drôle et ironique.

    • °___° Mais c’est complètement DEBILE la réflexion de cette personne. Comme si on avait des déités parce qu’on avait besoin de « parents ». Pffffff.

      Et puis, la pertinence du parallèle « mère / aspect du féminin », c’est limité quoi. Comme si la mère était le SEUL aspect du féminin. Mais bien sûr… Ca me fait penser à toutes les fois où tu entends « en tant que femme, on est faite pour être mère, c’est naturel. » Comment dire…. c’est pas automatique. (Ca m’aurait énervé à ta place. ^^’)

  3. J’ai beaucoup apprécié lire ton article. 🙂 Comme je travaille principalement avec des déités associées aux énergies chaotiques, il m’est arrivé à mes débuts de penser que « ça fait peur » etc… et comme tu le soulignes à juste titre, on peut se prendre une belle claque avec n’importe quel dieu (ou déesse). Que ce soit un dieu guerrier, une déesse du foyer, etc.

Réagir à cet article ou ajouter une précision...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s