[Loki Project #5- PBP] Nauthiz / la nécessité

Sans partir sur une analyse en détail de la rune, des textes et de tout le tintouin, Nauthiz est décrite comme la rune de la nécessité, du besoin et de la détresse et du feu (mais du « feu de détresse »). Elle est associée à Skuld, la Norne « du futur ».
Si les Nornes sont souvent liées aux aspects passé / présent / futur, l’analyse de leurs noms respectifs montre que c’est plutôt « ce qu’il est advenu », « ce qui est en train de se produire » et « ce qu’il adviendra » ou un truc du genre (je ne me souviens plus exactement de la teneur exacte du propos et je suis incapable de me souvenir de qui ils sont et où je les ai lu…) et qu’en gros, c’était assez corrélé aux temps de conjugaisons en anglais.

C’est un détail et à première vue on peut penser que c’est anodin, alors que non. La notion de futur dénote des événements figés « qui vont se produire obligatoirement », tandis que la notion de « ce qu’il adviendra » montre simplement une évolution possible. C’était beaucoup plus flagrant en anglais, parce que le temps induisait implicitement la notion d’évolution, de potentialité.

Nauthiz est souvent perçue dans un sens négatif, et en général elle n’est pas très appréciée. Quand j’ai retravaillé progressivement avec chaque rune -de manière volontairement intuitive- j’ai constaté que cette rune faisait ressortir nos difficultés personnelles et les problèmes auxquels il était nécessaire de faire face pour que l’on puisse avancer, les blocages dans l’orlög en gros. Ce qui est intéressant, c’est que le terme Wyrd peut se rapprocher étymologiquement de werden en allemand, c’est à dire devenir (je ne me souviens plus du mot en vieil anglais) : la question qui pointe étant « peut-on changer son destin ? » et je ferai une réponse de normand, « oui et non ». Pour faire court : je pense (je n’ai pas de certitudes par rapport à la question -ca m’empêche pas de dormir la nuit- et cette vision n’engage que moi) et qu’on ne change peut-être pas les grandes lignes, mais on peut choisir comment on va gérer cela. Ceci étant, on n’est pas « seul face à son destin » mais plutôt un fil au sein d’une toile : nos actes et notre comportement par rapport aux autres, et les autres par rapport à nous, influencent aussi les choses.
Curieusement, j’ai aussi trouvé que cette rune avait un lien avec les pulsions sexuelles, alors que je ne m’y attendais pas. Le désir lancinant qui nous ronge intérieurement, la pulsion qui devient un truc obsessionnel qui nous bouffe et oblitère toute autre pensée possible. C’était assez particulier comme expérience, et inattendu, même si en réfléchissant ca n’est pas tellement incohérent.

Quel rapport avec Loki ?

Celui de la nécessité. En relisant John Lindow mardi, il souligne que Loki est globalement négatif « au passé » et « au futur » mais qu’au présent, il est davantage une aide, bien que cette aide soit ambigüe.

He is the enemy of the gods in the far mythic past, and he reverts to this status as the mythic future approaches and arrives. In the mythic present he is ambiguous, “numbered among the æsir.”

Norse Mythology p. 219

Loki est souvent celui qui se charge « du sale boulot » :
– par exemple, dans la Gylfaginning, il est celui qui se transforme en jument pour distraire l’étalon du géant qui réclame Freyja, la lune et le soleil s’il gagne son pari. Il offre ensuite Sleipnir (donc son fils) à Odin.
L’histoire de la chevelure coupée de Sif 
– Et même l’histoire de la mort de Balder : il n’est pas invraisemblable de supposer que Loki soit, pour diverses raisons, l’agent d’Odin.

En plus de ces quelques exemples, Loki peut être vu comme une figure nécessaire : Gundarsson explique que, sans Loki, c’est Odin qui serait vu comme « l’affreux jojo » du panthéon nordique, et je crois qu’il n’est pas le seul. il est intéressant de souligner que Loki et Odin sont les deux dieux « craintus » par excellence, y compris aujourd’hui. Contrairement à ce que l’on serait parfois tenté de croire, Odin est toujours redouté, notamment parce qu’on dit qu’il n’est pas fiable (ce qui est à moitié vrai, et je ne suis personnellement pas tout à fait d’accord avec cette vision, même si je reconnais être assez partiale sur la question :p)

A un niveau UPG-esque, Loki aime bien faire sauter nos vieilles certitudes moisies et nous mettre le nez dans la merde, histoire qu’on se rende bien compte que la situation est moisie et que ca pue. Il n’a aucun scrupule à rajouter une couche d’emmerdes si on n’a pas compris le message. Alors on se retrouve à devoir prendre des solutions drastiques, pas toujours plaisantes, mais nécessaire si on veut se sortir du mauvais pas.

La rune nauthiz est également rattachée à Sigyn (toujours niveau UPG), même si j’avoue ne pas m’être vraiment penchée sur la question.

Publicités

Une réflexion sur “[Loki Project #5- PBP] Nauthiz / la nécessité

  1. Une idée qui m’avait plu chez l’auteur maudit par les tradis est que les Jotnar incarnent la nécessité, le respect du wyrd, quand les Aesir cherchent à le tordre/changer. Le sale boulot, le nécessaire, je l’associe aux forces primordiales et aux divinités les plus « dures » : les Nornes et Hel, et finalement Loki. C’est quand même assez fou quand j’y pense que je fasse ce rapprochement, lui qu’on dénigre toujours et qu’on voit comme destructeur. Mais justement, je ne suis pas sûre que ça soit le cas… Bref.

Réagir à cet article ou ajouter une précision...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s