[PBP] L – Réflexions sur la Lune et la mythologie nordique

(un peu en vrac)

L’association la plus fréquemment rencontrée aujourd’hui dans les domaines (néo) paganisme / sorcellerie, la lune est en lien avec le féminin.

Dans la mythologie nordique cependant, la lune est masculine.

Si la linguistique vous emmerde ne vous intéresse pas, rendez-vous paragraphe 3

En français, c’est un nom féminin, ce qui n’est pas le cas en allemand (der Mond / die Sonne). Tolkien, qui s’est largement inspiré du finnois pour le quenya et du gallois pour le sindarin (en gros) a d’ailleurs repris cette répartition. Pour en finir avec Tolkien, d’après les reconstructions de mon dico de sindarin, orithil désigne dans cette langue le mercredi : le jour de la lune. Je trouve ca kiffant, (rapport au Borgne, bref, j’arrête, promis.)

En norvégien måne (que ce soit en bokmål ou en nynorsk) est neutre, proche en cela du suédois månen (le suédois possède deux genre : le genre commun et le genre neutre).

De façon amusante, en féroïen (langue parlée aux îles Féroés, qui ressemble à l’islandais bien que différente : le mot islandais pour désigner la lune n’a d’ailleurs rien à voir), lune se dit máni : dans la mythologie nordique, Máni (qui est toujours un prénom masculin en islandais) est le nom de la lune personnifiée. D’après John Lindow, c’est Sturluson qui a transformé ce qui était au départ une simple personnification en brodant  l’histoire de Mundilfari et de ses deux enfants que les dieux ont placés dans le ciel pour le punir. Parmi les différentes pistes qu’il propose, l’une des références de Rudolph Much explique que les mythes lunaires n’auraient eu que très peu d’importance.

De façon assez marrante, j’avais lu (où, quand, quelle référence, j’avoue que depuis le temps, j’ai complètement zappé) que la lune était liée aux femmes à cause de « son inconstance ». Pour m’apprendre les phases de la lune quand j’étais petite, ma mère répétait tout le temps « la lune est menteuse, quand elle fait un C, elle décroit. Quand elle marque un D, elle croît ». Dans le langage actuel, le terme lunatique est synonyme de capricieux, changeant. En anglais c’est encore plus négatif, puisque lunatic signifie dérangé,cinglé, aliéné (le terme vient du vieux français et donc du latin).

Quand on regarde les dieux et les déesses de la mythologie nordique, on constate que ce genre de définition colle très bien aux dieux, bien plus qu’aux différentes déesses. Certaines d’entre elles sont clairement terre / solaire dans leurs attributs, comme Sif ou Iðunn. D’autres le sont peut-être moins si on se cantonne aux « attributs extérieurs », mais il suffit de jeter un œil pour le constater : elles sont réglo, carrées, très loin de se cantonner à la fonction de jolies bonnasses blondes qui font office de parures de banc.

Par exemple, Frigg.
Elle tient la maisonnée : plus que tout l’arsenal « tâches domestiques / maternité » qu’on lui colle sur le dos comme si c’était une femme de chambre, Frigg gère l’administration de la maisonnée : c’est la Daronne, au sens noble du terme. Elle a l’autorité et le pouvoir sur ceux qui sont sous son toit (sans compter son rôle de fileuse et son lien avec les Nornes ou le fait qu’elle soit la seule avec Odin à pouvoir s’asseoir sur Hlidskjalf) : dans une société où l’hospitalité était une valeur primordiale, ce n’est pas rien. [Pour ceux qui seraient toujours tenté d’en faire une ménagère de plus de 50 ans frustrée et délaissée par son mari, je rappelle quand même que deux kennings désignant Odin sont Angan Friggjar (délice de Frigg) et Faðmbyggvir Friggja (habitant les bras de Frigg).  Excusez les métaphores quoi.] [Un autre article sur Frigg]

Iðunn porte les pommes de jouvence. Et si elle a des apparences de jeune fille, sans elle, les dieux sont foutues.

Sigyn, la seconde femme de Loki, une autre qu’on a tendance à croquer rapidement sous les traits d’une femme-enfant, décide quand même de rester auprès de son mari alors que tout le monde se détourne de lui : dans une société où, encore une fois, le lien social (pour résumer) étant primordial, ce n’est pas un choix « mineur » : rien n’y personne ne l’y oblige. C’est elle qui décide. On peut aussi en remettre une couche sur l’étymologie de son nom qui, bien qu’incertaine, est en lien avec l’idée de  victoire.

By Evelmiina (Deviantart)

Hela est peut-être très « froide », mais elle est factuelle d’une certaine manière ; elle n’est ni inconstance ni frivole ni quoi. Elle règne sur Helheim, et quand elle décide que, puisque toutes les créatures et les habitants du monde n’ont pas pleuré Balder, il va rester avec elle, rien ni personne ne peut aller à l’encontre de sa décision.

Skadi va quand même réclamer aux Ases le prix suite à la mort de son père, elle pose ses exigences : elle sait ce qu’elle veut, et pardon, mais elle a « une sacrée paire de couilles » si je puis dire.

Maintenant prenons les dieux et l’aspect « lunatic », pour reprendre le terme anglais.

Odin : Paraphrasons allègrement Adam de Brême : Odin est la fureur. On parle quand même d’un dieu qui s’arrache un œil pour acquérir la connaissance et va se pendre neuf jours et neuf nuits à un arbre. Qui se pointe sans prévenir sous un déguisement et rebelote, passe neuf jours entre deux feux, qui pète des câbles pas possible, qui nous fait du slam avec son fiston déguisé en passeur, qui monte les gens les uns contre les autres, qui traînasse avec les morts et qui est prêt à tout foutre en l’air pour pouvoir avoir le fils qui vengera la mort de Balder. Clairement, quand on me dit « Odin est le dieu de la sagesse », je fais ma tête de sceptic Arya.

Fenrir, Sköll et Hati sont décrit comme de sexe masculins (si ca a un sens). Fenrir qui est en gros la destruction : quand il brisera ses chaînes, Sköll dévorera le soleil et Hati la lune, ce qui marquera le début du Ragnarök. (note : il y a un moyen mnémotechnique simple pour retenir lequel des loups dévore le soleil : Sköll et Soleil commençent tous les deux par un S-)

Freyr est quand même bien lié au sacrifice, un peu comme John Barleycorn et il finit par lâcher son épée à Skirnir (ce qui lui vaut quelques sarcasmes de la part de Loki dans la Lokasenna, ce dernier lui demandant, de manière très appropriée, comment il fera pour se battre vu qu’il a lâché son épée).

Loki, idem : on en fait parfois un dieu lié au feu (je suis partagée) mais il est complètement chaotique. Je ne le considère pas comme mauvais, loin de là, mais lui et Odin (comme par hasard) sont sans doute les exemples les plus criants du lien « lune / masculin. (pour Odin j’en avais déjà parlé ici)

C’est sans doute résumer, et en creusant, il serait intéressant de voir jusqu’à quel point la démarcation est pertinente ou non. Sans trop réfléchir, je trouve que ca colle beaucoup moins pour Balder et Angerboda. On fait souvent de Balder un dieu solaire, mais d’une part, il apparaît finalement assez peu et il semble relativement tardif, les développements et parallèles entre la date d’écriture de certains textes et les caractéristiques « chrétiennes » (de lui et de Hela) sont parfois assez marquées. Je me demande aussi s’il n’y a pas aussi quelque chose à creuser sur le lien entre lui et Hela, c’est tellement contrasté que ca en devient visuel. Je connais très peu Balder (clairement c’est pas celui qui m’inspire le plus) mais Ulvaten avait écrit un truc sur lui ici.

Sources :

John Lindow, Norse Mythology
Liste de kennings désignant Odin

et le dico de sindarin (s’ouvre en pdf)

Une réflexion sur “[PBP] L – Réflexions sur la Lune et la mythologie nordique

  1. Baldr est radioactif en fait, pour ça qu’il brille 😀
    pour le lien entre lui et Hela ça me semble être une super idée ! Je les connais pas du tout mais y’a visiblement baleineau sous gravillon wué !

Réagir à cet article ou ajouter une précision...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s