[PBP] I – I­­­ðunn

Fin janvier j’ai eu l’occasion de travailler un peu avec Idunna. Ce n’était pas volontaire dans la mesure où je ne suis pas allée la chercher. Je vais très rarement de moi-même vers telle ou telle déité, j’attend plutôt qu’elles se manifestent pour aller voir ce qui se passe (généralement il est vrai qu’il vaut mieux me jouer du tromblon dans les oreilles pour que ca monte au cerveau).

Elle s’est présenté lors d’un travail avec le monde d’En Haut, réalisé dans un contexte assez spécifique. Je l’avais croisé une première fois mais sans comprendre qui elle était, et ce n’est qu’après avoir fait un rêve assez space que j’avais décidé de retenter le travail.

1. Impressions personnelles (UPG comme dirait l’autre)

Iðunn par Troy Howell

Elle a une énergie extrêmement solaire, et dans ses aspects de guérison et d’inspiration, elle n’est pas sans m’évoquer la Brighid irlandaise, (quoique si j’ai approché cette dernière plusieurs fois au cours de mon adolescence, je n’ai pas eu l’occasion de pratiquer réellement avec elle, comme si j’étais toujours maintenue à une certaine distance polie.) La période à laquelle elle s’est clairement manifestée, proche d’Imbolc est à ajouter à ce parallèle.

Pendant mon travail, il est ressorti que, en gros, elle est une sorte de contrepartie à Hela, ce qui faisait sens par rapport à un travail précédent sur le monde d’En bas (encore que j’aurai à nuancer certaines conceptions des neuf mondes répartis sur trois niveaux, ce n’est pas faux, mais pas entièrement vrai non plus.) Elles sont en quelques sortes, les deux opposés et complémentaires. Je perçois comme une sorte de lien entre Iðunn, Nehelennia et Hela : Nehelennia est décrite par Freya Aswynn comme une sorte de version de Hela, en plus bienveillante. Son sanctuaire dans la Frise la représente avec un panier de pommes et accompagnée par des chiens, qui sont des animaux psychopompes. Elle est liée à la mer, et l’eau est un élément lié à la mort, au passage. Helheim, le monde des morts est bordé par la rivière Gjöll : mis bout à bout, ces détails pourraient lié Nehelennia à l’idée de transition vers l’autre monde autant qu’à l’idée de fertilité et de renaissance. La pomme est un fruit commun à ces trois déesses : de manière évidente pour Iðunn et Nehelennia, et de manière intuitive pour moi avec Hela, suite à certains travaux.

Iðunn est souvent représentée comme une frêle jeune fille, un peu comme Sigyn, mais sous sa fragilité apparente, je trouve qu’elle cache une grande force et un grand pouvoir. Elle n’est pas plus une « parure de banc » que les autres déesses nordiques. Elle me paraît également proche de Sif*, pour son côté « pourvoyeuse dorée » (je me demande d’ailleurs si elle pourrait être associée aux abeilles…) mais aussi de Freya* : d’une part parce que les caractéristiques d’Iðunn la rapproche des fonctions des Vanes, mais aussi en raison de son lien à la sexualité. Bien que ce ne soit explicitement dit nul part, au cours de mon travail, je lui trouvé un lien très fort en ce qui concerne la guérison au niveau sexuel, que ce soit au sens premier (guérison/régénération par l’acte sexuel) ou au sens secondaire (guérison des traumatismes et blocages sexuels). Son pouvoir et le potentiel de vie qu’elle recèle ne sont pas, pour moi, dans ses pommes : c’est elle qui la transfère dans ses pommes. C’est une force intrinsèque, elle n’est pas qu’une simple gardienne d’une source de vie, elle est la source de vie. Il y a eu un moment un peu space dans mon travail où un lien entre elle est Odin est en quelques sortes sorti, après la pendaison de ce dernier à Yggdrasil.
Ce qui est assez funky, c’est que certains auteurs font un lien entre Bragi et Odin (ce que je ne savais pas) et ca m’a fait pensé aussi à American Gods et à ce qui se passe entre Eostre et Ombre (pas de spoil, je n’en dirais pas plus.) Etant donné que rien ne peut étayer rationnellement ce qui est un ressenti personnel, il est à prendre avec précaution et il n’est pas exclu que je me plante totalement (d’autant que prendre un roman comme « exemple » supplémentaire, bon c’est moyennement sérieux, mais quand on lit Neil Gaiman, il a tellement l’air trippé en parlant du Vieux et des autres que ca vaut le coup de le mentionner.) Pour diverses raisons, cela ne me paraît pas incohérent même si ca soulève pas mal de questions supplémentaires.

* Ceci étant, je n’ai jamais travaillé avec Sif. Quant à Freya, je me prend une porte dans la gueule à chaque fois que j’ai approché les Vanes, donc c’est surtout des hypothèses basés sur des intuitions plus que sur un travail de pratique.

2. Ce que l’on sait d’Iðunn / réflexions par rapport au lore.

Iðunn par SFHD

Elle est finalement assez peu mentionnée dans les textes. On se contente de dire que Iðunn est l’épouse de Bragi, le dieu de la poésie

(enfin, encore une autre affirmation à nuancer). Ce qui est intéressant c’est le lien entre la poésie d’une part, et les pommes de l’autre. Si dans la mythologie nordique, les pommes symbolisent la jouvence, il y a un lien intéressant entre la poésie et la symbolique de la pomme en tant que fruit de l’inspiration, de la création (dans la mythologie celtique), qui ne fait que renforcer -ou du moins qui va dans le sens- d’une sorte de lien entre cette déesse et la Brighid, déesse du feu, de l’inspiration, de la guérison et de la poésie.

Elle est la gardienne des pommes de jouvence et de réjuvénation : sans elles, les dieux deviendraient vieux et seraient rattrapés par l’âge. Elle est souvent considérée comme le symbole du renouveau des croyances dans les dieux nordiques : il est explicitement dit sur sa page que le journal Idunna s’appelle comme ca en raison de cette symbolique.

Publicités

2 réflexions sur “[PBP] I – I­­­ðunn

  1. Je suis très heureuse de trouver un texte sur Idunna, il y en a peu qui apportent des nouveautés. J’ai été amenée à travailler avec elle par le biais de Freya, et elle m’a été d’un grand secours notamment au niveau de l’ancrage par le travail de la Terre. Comme toi, je la sens « dorée », lumineuse, et comme toi, je pense que son pouvoir vient d’elle, et non des pommes. Merci de ce témoignage 🙂

  2. Pingback: [PBP] L – Réflexions sur la Lune et la mythologie nordique | L e    C a i r n

Réagir à cet article ou ajouter une précision...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s