[Sigyn Project – Jour 3] La Dame à la lanterne

Pour moi, un des aspects de Sigyn est celui de Dame à la lanterne (je n’ai jamais vu ce nom nul part, en même temps, je lis très peu de blogs, et je n’ai pas spécialement de livres qui parlent d’elle). Pourquoi ce nom ?
Parce que Sigyn est une lueur. Pas la lumière lointaine qui éclaire nos pas à distance et qui rend la route plus sûre. Elle est la lanterne que nous portons à la main et qui nous guide quand la nuit tombe, que le sentier devient sombre et que nous ne sommes d’un seul coup plus si sûr de la direction qu’il convient de prendre. Elle est la lumière au fond de notre cœur, notre propre courage qui nous donne la force d’avancer malgré tout.

On parle souvent de Sigyn comme d’une déesse d’apparence frêle, presque comme une enfant. Pourtant elle parvient à trouver le courage de continuer à faire ce que d’autres n’auraient pas eu la force de faire. Elle a choisit sa voie, et rien ne peut l’en dissuader : ni la souffrance, ni les difficultés, ni les peines, ni la solitude. Elle est exactement comme cette petite flamme minuscule, presque insignifiante comparée à la noirceur environnante, et pourtant, elle continue de nous réchauffer. Sans elle, nous serions complètement perdu, abandonné. Sans elle il n’y aurait plus d’espoir.

L’important n’est pas la taille de cette flamme, ni sa lumière, ni sa chaleur intrinsèque. Ce qui importe c’est qu’elle continuer de briller. Sigyn n’est pas une déesse de perfection à l’écrasante lumière qui nous pousse à faire toujours mieux, ou à ne pas échouer. Elle est celle qui nous dit que, dans le fond, ce n’est pas si grave que cela d’échouer, de se tromper, ou de ne pas réussir. La seule et unique chose qui compte c’est de ne pas renoncer. « Le plus important ce n’est pas de ne pas se disputer avec quelqu’un, ce n’est pas de ne jamais se mettre en colère, ce n’est pas de réussir à passer au-dessus de tous les remugles que nous affrontons. Ce qui compte, c’est de revenir vers la personne que l’on aime après s’être disputé avec elle, c’est de retrouver la paix après la colère, c’est de ne pas se noyer dans nos remugles. Peut-être que la prochaine fois, on fera mieux, peut-être pas, mais demain est un autre jour et il y a toujours de l’espoir. » semble-t-elle nous dire tandis qu’elle se détourne quelques instants pour vider son bol, et ces quelques secondes suffisent pour que le venin du serpent tombe sur Loki qui se tort alors de douleur. Mais Sigyn ne peut pas recueillir les gouttes du venin en permanence, pas plus que nous ne pouvons être parfait ou faire toujours de notre mieux.
Mais on peut réessayer. On peut continuer, ne pas abandonner, malgré les erreurs, les disputes, les échecs et les peurs, tant que l’on garde courage, espoir et confiance.

© Krist Mort

Publicités

3 réflexions sur “[Sigyn Project – Jour 3] La Dame à la lanterne

Réagir à cet article ou ajouter une précision...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s