[Odin Project – Jour 17] Des runes

Par Galina Krasskova in Wyrdwalkers
Traduction & adaptation par Aranna © 2012

Pour finir, si quelqu’un cherche à comprendre et à travailler avec les runes, c’est important qu’il réalise que, tôt ou tard, il rencontrera Odin. Qui a le potentiel de placer le travail d’une personne avec les runes à un nouveau niveau d’expérience et d’intensité. Odin peut certainement fournir une aide, même à un stade précoce (aussi motivé à le faire doit-il être), sur la meilleure manière d’approcher les runes elles-mêmes. Ceci peut attirer son attention sur la personne travaillant avec les runes qui peut ne pas être alors préparée à cela. Il est préférable de comprendre qu’il est le plus grand Maître des Runes, et que, tôt ou tard, la route de chaque rune composant le Futhark mène à lui.

Tellement vrai.
À la lecture de cet article, je me suis demandé : si l’on m’avait dit ceci quand j’avais 19 ans, est-ce que cela aurait changé mon approche ? Est-ce que je me serais méfié ? (Je me méfiais d’Odin. Terriblement et redoutablement.) Est-ce que je me serais dit « laisse tomber ma fille, c’est préférable que tu ne touches pas à cela ? » ou bien est-ce que je me serais dit que j’avais définitivement trop envie d’apprendre les runes ?
C’est un questionnement bien futile et bien stérile.
Les « et si » ne mènent pas à grand chose en règle général, peu importent les raisons qui ont motivées nos choix dans le passé, on ne peut pas revenir dessus. Peut-être que, à un niveau profondément inconscient et intuitif, nous savons en réalité très bien vers quoi nous nous dirigeons, mais qu’il est plus facile de faire semblant de ne rien comprendre, de ne rien écouter. Peut-être que nous ne choisissons pas consciemment et que c’est en définitive une chance, parce que si nous avions conscience de tout, nous resterions assis dans un coin bien tranquille, et que nous ne ferions rien, trop paralysés pour entreprendre quoi que ce soit ? Peut-être qu’il est aussi plus facile de pleurnicher ensuite et d’accuser la vie, le destin, la malchance plutôt que d’admettre que nous avons -aussi infime soit-elle-une part de responsabilité, que nos actes d’hier, les petits et les grands, façonnent le chemin d’aujourd’hui et influencent celui de demain ?
Je me souviens simplement, à la lecture du livre de Freya Aswynn sur les runes (puisque c’est celui avec lequel j’ai commencé), avoir lu son cheminement et sa rencontre avec Odin, et m’être dit « Ha ha ! Ca au moins je suis tranquille ca ne risque pas de m’arriver. » -__- Superbe epic fail. Freya Aswynn, dans mes souvenirs, dit quelque chose de similaire par rapport à la relation entre les runes et Odin. Elle le dit beaucoup plus discrètement, mais si ma mémoire est bonne, elle le dit quand même.
Je suppose qu’il y a un mélange complexe de raisons qui ont fait que j’en suis là, un mélange de curiosité dévorante et d’orgueil. De « ca va, je vais être super discrète, je vais passer entre les mailles du filet et je vais tout faire pour qu’il n’ait pas envie de se pointer. » Je suis au regret de dire que je n’ai pas tout à fait eu la bonne attitude, et que par bien des côtés, j’ai été sacrément prétentieuse, et que le railler ou l’affubler de sobriquets n’était, ni intelligent, ni respectueux, ni discret, ni subtile. Si j’avais l’ado que j’étais en face de moi aujourd’hui, je lui dirais probablement « Bien fait pour ta gueule. » Quoique, encore une fois, je n’ai pas de raison valable de me plaindre. Je n’en ai aucune. Je ne découvre pas toujours des choses faciles, mais je me dis que ca aurait pu être infiniment pire. Peut-être qu’un jour je me mangerai sur le coin de la gueule un truc vraiment pas terrible, peut-être.  Et peut-être que, comme à bien des égards, la personne qui porte le regard le plus sévère sur notre parcours est souvent nous même. Parce que nous nous connaissons, parce que nous avons l’intransigeance de notre propre caractère, ca n’est sans doute pas moins stérile que les « et si » ou, pire encore les « pourquoi moi ? ». La Belgariade, avec ses défauts et ses qualités est assez excellent à ce point de vue, Garion qui pleurniche un nombre incalculable de fois en demandant à Tante Pol « mais pourquoi moi ? » et qui se fait rabrouer à chaque fois. Probablement que, ressasser tout ca est strictement inutile, il vaut mieux laisser aller le courant et s’occuper de ses actions d’aujourd’hui au lieu de se demander ce qu’on aurait du faire dans le passé.

Quoiqu’il en soit, j’ai commencé à apprendre les runes. Je ne finirai jamais : on ne cesse jamais d’apprendre et personne ne peut dire que c’est clôt, absorbé et fini. Comme à chaque fois que quelque chose me motive vraiment, je me suis jeté à corps perdu là dedans, avec avidité et passion. C’était définitivement quelque chose de beaucoup plus intéressant que les cours d’Infocom et de Grammaire dispensés par la fac. Quand je suis allée en Irlande à la fin de l’année, j’ai ramassé tout un tas de galet au bord de la plage (après m’être baignée. C’est une manie chez moi, quand je suis au bord de la mer, je me baigne. Je ne sais pas pourquoi, c’est tout simplement irrésistible, peu importe qu’on soit au bord de la Baltique ou que je me baigne toute habillée, bousillant jupe et t-shirt avec le sel…) et je les ai marquées.  Elles sont moches, de travers, les galets n’ont pas la même taille, j’ai foiré le dessin sur certaines et le trait est beaucoup trop large, mais peu importe. Ce sont les miennes, et même si on en trouve de très belles ou que j’aurais l’habilité pour en refaire d’autres, je n’en ai aucune envie.

7 réflexions sur “[Odin Project – Jour 17] Des runes

  1. je débute justement un travail avec les runes, et je sentais que cet article allait arriver, je l’attendais!!!
    ça fait longtemps que je repousse ce moment, ce travail qui m’appelle depuis si longtemps….je sens qu’il ne faut pas y aller à la légère…..
    je n’ai pas le temps de lire cet article à fond là tout de suite, mais je reviens dès que possible le faire, je voulais juste te dire merci, et j’aurais voulue aussi savoir si tu conseillais un ouvrage sur le sujet??
    mERCI^^

  2. je lis un peu, je m’améliore de jours en jours on va dire!^^
    j’avais acheté l’abc des runes quand j’étais ado, je ne l’avais jamais lu, et je le commence doucement…je suis pas convaincu.> <'
    je prends tes conseils avec joie si tu as des pistes, même in english!

    • Le livre de Freya Aswynn « Northern Mysteries » (édité en français sous le titre Hommes, runes et dieux, les feuilles d’Yggdrasil mais épuisé)

      Sinon celui de Katie Gerrard, Odin’s Gateway que je peux t’envoyer en ebook si tu as une liseuse. ^^

      J’en ai d’autres mais ils sont un peu plus pointus et/ou difficile à trouver. Je ne conseille pas le « magie runique » de la collection B-A.BA…

  3. Merci Aranna je vais tenter de me procurer tout ça!
    mon livre est celui de Roenecker, il y à des pistes, mai je trouve beaucoup d’incohérences.donc je suis bien contente de tes suggestions!

  4. Pingback: [Odin Project - Jour 21] Les runes d’Odin | L e    C a i r n

  5. Pingback: [PBP] F – Futhark | L e    C a i r n

Réagir à cet article ou ajouter une précision...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s