Travail avec Frigg : approche

Je travaille en ce moment avec Frigg. Mis à part Hel (et brièvement Nehelennia il y a quelques années), le moins que l’on puisse dire est que je n’ai pas l’habitude de travailler avec les déesses nordiques. Les dieux non plus dans un sens, si l’on retire Loki qui s’est pointé il y a bientôt 10 ans et Odin (venu plus récemment. Jusqu’à pas très longtemps, on ne peut pas dire que j’avais beaucoup d’affinité ni même d’estime pour lui). Suite à certains détours, j’en suis venue à Frigg assez récemment.

Les aspects principaux de Frigg concernent la maisonnée, la vie domestique, le mariage, la fidélité et la maternité. Autant dire que ce ne sont pas des thèmes qui me parlent à priori. Pourtant elle est aussi en lien avec la vision et la connaissance de tous les secrets, ce qui est déjà plus parlant dans mon cas. En allant à sa rencontre, j’ai rapidement découvert qu’elle est loin d’être « fluff » et qu’elle peut même « dépoter sa race ». Elle est loin d’être une potiche qui se contente de regarder faire, même si elle ne raconte pas ce qui va se produire. J’ai fais plusieurs rêves assez parlant et je me dis de plus en plus que, si elle ne peut pas raconter quelque chose, il est fort possible qu’elle puisse montrer une partie ce qui peut advenir, si on lui demande de manière appropriée.

Autel personnel à Frigg / 2012

Mon autel comporte des objets assez simple : de la bourrache, une petite coupe en terre cuite (remplie de lait ici), une bougie blanche, des clés (symbolisent l’autorité sur la maisonnée et les affaires domestiques), un coffre miniature (une de ses suivantes, Fulla, garde précieusement le coffret de Frigg). Le symbole du coffre et des clés me paraît comporter plusieurs symboliques importantes : le secret et la connaissance de ces derniers, un symbole de la matrice et du phallus (ils pourraient être associés au couple formé par Frigg et Odin). La petite pierre bleue est une aigue-marine et la pièce est une couronne danoise que j’ai trouvé il y a quelques années par terre dans les rues de Paris (!)
Ma mère avait également dans ses affaires un fuseau, qu’elle tenait de son arrière-grand-mère si ma mémoire est bonne. J’aurais beaucoup aimé pouvoir le placer sur l’autel mais il n’est pas en ma possession. Je pense que placer des objets que l’on tient de la lignée maternelle est également une bonne idée.
J’ai trouvé une partie des idées grâce aux suggestions de Galina Krasskova, le reste est une inspiration purement personnelle.

Publicités

Réagir à cet article ou ajouter une précision...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s